phone +33(0)3 72 74 37 14 email sfgp2024@ul-propuls.fr

    Conférences plénières

    Ci-dessous, vous trouverez la première conférence plénière confirmée. Restez connectés, d’autres conférences arriveront bientôt.

    Conférence

    Captage, stockage et valorisation du CO2 (CCUS) comme leviers de décarbonation de l’industrie : quels enjeux ? quelles perspectives ? quels freins ?

    L’industrie française a divisé ses émissions de gaz à effet de serre par deux entre 1990 et 2020, grâce notamment à l’amélioration de l’efficacité énergétique. Un effort supplémentaire est attendu, avec une nouvelle réduction de plus d’un tiers d’ici 2030. Pour atteindre la cible de réduction de 2030 (de 72 MtCO2eq à 45 entre 2022 et 2030), le captage, stockage et valorisation du CO2 (CCUS) constitue un levier de premier plan.

    Pour le GIEC et l’AIE, 15 % des efforts de réduction passeront par la mise en œuvre de la filière CCUS. Celle-ci permettra de capter les émissions incompressibles des industries difficiles à décarboner, en particulier celles de l’industrie lourde (sidérurgie, cimenterie, raffinage et chimie).

    En France, le 23 juin dernier, le gouvernement a présenté les premières orientations de sa stratégie CCUS qui considère en priorité les 50 sites industriels les plus émetteurs.

    Si la communauté scientifique, les industriels et les pouvoirs publics sont mobilisés pour mettre en place une filière industrielle dédiée au CCUS, il reste encore des défis importants, notamment technologiques, économiques, réglementaires ou encore d’appropriation sociétale…

    Cécile Barrère-Tricca, Directrice du centre de résultats Chimie pour l'industrie à IFPEN

    Cécile Barrère-Tricca, Directrice du centre de résultats Chimie pour l’industrie à IFPEN

    Cécile Barrère-Tricca est ingénieure de l’École nationale supérieure de chimie de Toulouse (devenue ENSIACET), titulaire d’un DEA science des matériaux de l’Institut national polytechnique de Toulouse et docteure en chimie et physico-chimie des polymères de l’université Pierre et Marie Curie (Paris VI).

    Elle intègre IFPEN en 1998 comme ingénieure de recherche au sein de la direction Catalyse, biocatalyse et séparation. À partir de 2001, elle devient cheffe de projet dans le domaine du traitement de fumées, puis dans celui des biocarburants avancés en 2006 au sein de la direction Conception-modélisation-procédés.

    En 2008, Cécile Barrère-Tricca est nommée cheffe du département Process design, puis en 2010 cheffe du département Génie chimique et technologies.

    En 2014, elle est nommée directrice de la direction Physique et analyse.

    En 2017, elle devient cheffe de l’établissement IFPEN-Lyon. Elle a présidé le pôle de compétitivité AXELERA « Chimie-Environnement » de 2019 à 2021.

    Depuis janvier 2023 elle est directrice du centre de résultats Chimie pour l’industrie et membre du COMEX IFPEN.

    Par ailleurs, elle est certifiée du cycle des hautes études pour le développement économique (CHEDE, Ministère MEFSIN – 2019) et du cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique (CSDD, Ministère MTECT – 2022).

    Conférence

    H2, CO2, CO : de petites molécules essentielles pour la transition énergétique

    Cette conférence illustrera les rôles clés joués par ces molécules pour réduire l’empreinte carbone de l’industrie et de la mobilité, en se basant sur l’approche globale d’Air Liquide pour la réduction du CO2 dans les bassins industriels, y compris les outils numériques. Des nouvelles et anciennes technologies pour la production et la purification de ces molécules seront présentées, y compris leurs développements à l’échelle industrielle et les défis à venir.

    Régis Réau

    Régis Réau, Vice-président adjoint du groupe R&D, direction scientifique et directeur de recherche

    Régis Réau a débuté sa carrière en 1990 en tant que chercheur au CNRS spécialisé en chimie organométallique. En 1997, il a accédé au poste de professeur de chimie à l’Université de Rennes 1, se concentrant sur la catalyse et les sciences des matériaux. Entre 2002 et 2007, il a exercé des fonctions d’expertise scientifique en chimie pour le ministère français de la recherche. Par la suite, il a endossé le rôle de directeur du Laboratoire international CNRS-Université de Zhengzhou, en Chine. En 2011, il a été désigné directeur de l’Institut de Chimie du CNRS, avant de rejoindre Air Liquide en tant que Directeur Scientifique R&D le 1er avril 2013.

    En 2001, il a été élu membre junior de l’Institut Universitaire de France, puis s’est vu décerner le titre de Docteur Honoris Causa par l’Université de Budapest en 2013. Cette même année, il a également reçu cette distinction de l’Université de Technologie et d’Économie de Budapest. Depuis 2020, il est membre de l’Académie nationale des technologies de France.

    Ses domaines d’expertise englobent la catalyse, les organométalliques et la chimie des matériaux, comme en témoignent ses nombreuses publications, comprenant 19 brevets et 5 chapitres de livres.